Association de Recherches et d'Etudes pour la Sauvegarde et la Valorisation du Patrimoine Lucquois
Les Lucs sur Boulogne

Les Lucs-sur-Boulogne

Origine de la commune Cadre de vie - Economie Histoire Informations pratiques

Informations pratiques
Chambres d'hôtes ouvertes toute l'année

Capacité d'accueil : 2 chambres d'hôtes de 2 personnes
Table d'hôtes sur réservation, sauf le dimanche
Label : Gîtes de France, 3 épis
Marie-Françoise Madelon
10 rue des Martyrs
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Tél. : 02.51.46.52.75
enciel@club-internet.fr

 

Capacité d'accueil : 1 chambre d'hôtes de 2 personnes, 1 suite d'hôtes de 2 chambres pour 5 personnes
Label : Gîtes de France, 3 épis ; Chambres d'hôtes de Charme, 3 épis
Josiane Perrocheau
Le Chef du Pont
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Tél./Fax : 02.51.31.22.42
Portable : 06.82.54.16.96
josiane.perrocheau@wanadoo.fr

 
Capacité d'accueil : 1 chambre d'hôtes de 2/3 personnes, 1 chambre d'hôtes de 2 personnes
Label : Clés vacances, 3 clés
Armelle Guimbretière
65 rue Clémenceau
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Tél./Fax : 02.51.31.39.69
Portable : 06.87.13.86.23
armelle.guimbretière@wanadoo.fr
www.lamaison-armelle.com
 
 
retour haut de page
 
 
Gîtes logements meublés ouverts toute l'année
Capacité d'accueil : 4 personnes en chambre, possibilité de 4 personnes supplémentaires au salon
Classement : Meublé Clés vacances, 3 clés, labellisé gîte de pêche
Christian Fournier
250 rue du Général de Charette
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Tél. : 02.51.46.59.59
Fax : 02.51.46.59.60
www.chez.com/aubergedulac
 
Capacité d'accueil : 6/7 personnes
Classement : Meublé Clés vacances, 2 clés
Mme Rabiller
268 rue Clémenceau
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Tél. : 02.51.31.21.53
Capacité d'accueil : 4/5 personnes
Classement : Meublé Clés vacances
Mme Gallais
Le Moulin de la Graizaudière
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Tél. : 02.51.46.56.83
 

Capacité d'accueil : 9 personnes
Classement : Gîtes de France, 3 épis
Sylvaine et Yvon Graton
Le Moulin de la Daunière
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Tél. : 02.51.41.12.45
sylvaine.graton@neuf.fr

 
 
Camping
Camping municipal ombragé "Val de Boulogne"
2étoiles
Tél. : 02.51.46.59.00
Accueil camping cars
Mairie
Tél. : 02.51.31.21.29
 
 
Restaurants
L'Auberge du Lac
Restaurateur de France
Rue Charette
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Fermé le mercredi
Tél. : 02.51.46.59.59
La Fine Gueule
Place du Moustier
85170 Les Lucs-sur-Boulogne
Fermé le dimanche soir et le lundi soir
Tél. : 02.51.31.20.15
 
 
Office de Tourisme
Ouvert du 15 juin au 16 septembre
Hors saison, s'adresser à la mairie
Tél. : 02.51.46.51.28
Fax : 02.51.46.51.20
oftourisme.leslucs@wanadoo.fr
 
 
pour consulter le site de la commune des Lucs sur Boulogne, ciquez ici
 
retour haut de page
Situation géographique

Située dans le bocage vendéen, la commune des Lucs-sur-Boulogne s'étend sur 5 314 hectares et compte 3000 habitants. Sa position sur l'axe Nantes/La Roche-sur-Yon la place à moins de 50Km d'une grande ville. Elle est aussi proche des stations balnéaires du littoral atlantique.

Elle bénéficie également de la proximité des deux aéroports : Nantes Atlantique (45Km) et La Roche-sur-Yon, pour les liaisons avec l'Ile d'Yeu (22Km), ainsi que de l'arrêt du TGV à La Roche-sur-Yon.

Origine de la commune

L'origine en est très ancienne ainsi qu'en témoigne son étymologie. "Lucus" signifie "bois sacré" et le nom de la rivière qui traverse la commune sur 17Km, "la Boulogne" (provenant d'une ancienne forme celtique "bedonium") veut dire "boue".Situés en plein coeur de ce que l'on a appelé "La Vendée Militaire", "les Lucs" furent intimement mèlés à l'insurrection vendéenne, 564 personnes y furent massacrées le 28 février 1794.

L'actuelle commune des Lucs-sur-Boulogne est le résultat de la fusion, après la révolution, des deux paroisses de "Notre Dame du Petit-Luc" et de"Saint Pierre du Grand-Luc".

Cadre de vie - Economie

A présent, la commune des Lucs-sur-Boulogne est en constant développement et modernisation. Un 1er prix au concours départemental "Le paysage de votre commune" en 1996 et un deuxième prix régional, dûs notamment à la suppression totale du réseau électrique aérien et à l'aménagement du "Centre Bourg", ont couronné la volonté d'amélioration du cadre de vie. La commune des Lucs-sur-Boulogne a également obtenu en 1997 sa 1ère fleur au "Concours National des Villes et Villages Fleuris", cette distinction a été confirmée en 1998, et l'année 1999 a vu l'obtention d'une deuxième fleur. Elle a obtenu sa troisième fleur en 2001, avec une confirmation en 2005.


Les illuminations de la place de l'église à l'avènement de l'an 2000

Histoire des Lucs

L'origine de notre commune est très ancienne ainsi qu'en témoigne son étymologie "LUCUS" signifiant "BOIS SACRE". De même, la rivière "LA BOULOGNE" provient d'une ancienne forme celtique "BEDONIUM" voulant dire "BOUE".

Les populations d'alors, confinées dans les forêts étaient vouées au culte druidique. Aussi nous retrouvons actuellement les lieux-dits rappelant cette époque les temples, le Poisac, le Champdolent, et surtout la Motte du petit Luc où vraisemblablement subsistent des sépultures.

 

En 1080, nous avons connaissance de Saint Pierre du Luc : une charte fait mention d'une donation de la seigneurerie de la Roche et du Luc au profit de l'abbaye de Sainte Croix de Talmont.

A cette époque, quatre barons de Saint Pierre du Luc massacrés par des infidèles : Gosselin, Guillaume, Antier, Rainier (un vitrail de l'église des Lucs le représente au dessus de l'entrée).

En 1090, une charte précise l'existence de la Paroisse de Notre dame du Petit Luc.

 

A la mémoire des quatre Barons de St. Pierre du Luc, mis à mort par les infidèles au Xème siècle.

 

Durant les guerres de religion, l'église de Saint Pierre du Luc fut deux fois pillée et brûlée par les Calvinistes en 1553 et en 1558. Petit et Grand Luc devinrent principauté-pairie en 1556, le seigneur était Louis II de Bourbon, Pair de France. Plus tard, celle-ci fut la propriété du Comte d'Artois, futur Charles X et dont les armes apparaissent encore aujourd'hui dans l'église de Beaufou.La révolution n'épargne pas notre commune puisque, après s'être insurgée à plusieurs reprises, elle dut subir le massacre de 564 personnes le 28 février 1794.

 

 

Nous vous conseillons de visiter la Chapelle du Petit Luc où vous pourrez voir la liste des gens de la paroisse décédés à cette époque.Après cette période troublée et dont on a particulièrement rien recueilli par tradition orale, la vie reprit. Les Lucs sur Boulogne, dès le milieu du XIXème siècle ; possédaient des carrières de pierres où de nombreux ouvriers taillaient le granit. On dit que ces derniers se servaient d'un instrument appelé "Chèvre" pour déplacer les blocs de granit et c'est aussi la raison pour laquelle on les a appelés "les Becots".

Si l'activité principale a été longtemps l'agriculture, on continue toujours à tailler la pierre de granit, trait d'union avec le passé.

retour haut de page
retour haut de page
retour haut de page
 
Nombre de visiteurs
42758
 
 
gratuit culture gratuit